La construction d'infrastructures pour contribuer à la décarbonisation

06.12.2021

Line

La motion "Recherche et innovation sur l'utilisation du bois dans la construction d'infrastructures pour contribuer à la décarbonisation" a été adoptée par le Conseil des Etats et le Conseil national. Il s'agit maintenant de remplacer le béton armé dans la construction d'infrastructures par des matériaux qui stockent le CO₂ comme le bois. Timbatec se réjouit de cette tâche passionnante et soutient volontiers la Confédération dans ce domaine.

La construction d'infrastructures compte parmi les plus gros émetteurs de CO₂ en Suisse. La cause principale en est l'utilisation de béton armé. Avec des émissions annuelles de CO₂ d'environ 2,5 millions de tonnes, la production de ciment contribue pour plus de 5 % aux émissions nationales de CO₂. Pour la construction d'infrastructures, dans le secteur du bâtiment mais aussi dans d'autres secteurs comme celui des routes, il existe aujourd'hui déjà différentes solutions avec des matériaux qui ne produisent pas de CO₂ lors de leur fabrication, mais qui le stockent, comme le bois par exemple. Un mètre cube de bois stocke environ 1 tonne de CO₂ à long terme. Utilisé de manière appropriée, le bois est un moyen de stockage du CO₂ à très long terme et également peu coûteux pour les constructions d'infrastructures dans tous les domaines.


Les premières applications prometteuses du bois dans la construction d'infrastructures existent déjà. Le passage à faune de Neuenkirch et Rynetel en sont de bons exemples. Néanmoins, il est nécessaire de renforcer la promotion de la recherche et de l'innovation afin d'apporter en temps voulu une contribution essentielle au stockage du CO₂ et à la réduction de la production de CO₂.

Les avantages par rapport au CCS (Carbon Capture and Storage, retenue et stockage du CO₂) actuellement en discussion sont évidents : avec le CCS, on paie un montant élevé par tonne de CO₂ pour la seule fonction de stockage, alors qu'avec l'utilisation du bois pour la construction d'infrastructures, celle-ci est incluse dans le prix, donc pour ainsi dire gratuite.  


La Motion "Recherche et innovation du matériau bois pour l'utilisation dans la construction d'infrastructures comme contribution à la décarbonisation" du président de Lignum Jakob Stark a été adoptée le 15.06.2021 par le Conseil des Etats et le 30.11.2021 par le Conseil national.


Le Conseil fédéral est maintenant chargé d'explorer, en collaboration avec les hautes écoles et les commissions de normalisation concernées, les possibilités de décarbonisation de la construction d'infrastructures. Il convient notamment d'examiner ou de viser à compléter ou à remplacer le béton armé par des matériaux qui stockent le CO₂. L'accent doit être mis sur la recherche et l'innovation du matériau bois pour une large utilisation dans la construction d'infrastructures. Timbatec a déjà élaboré une telle stratégie en collaboration avec la Haute école spécialisée bernoise et recommande à la Confédération et à l'OFROU d'utiliser à l'avenir le bois à la place du béton armé dans neuf domaines présentés ci-dessous. Aujourd'hui déjà, des passages à faune, des murs antibruit ou des ponts perpendiculaires à l'axe sont construits en bois. Nous sommes convaincus qu'avec un travail de recherche et de développement approprié, le bois pourra bientôt être utilisé pour la construction de tunnels ou de ponts dans l'axe.

Dekarbonisierungsstrategie

Stratégie de recherche pour les ouvrages d'infrastructure comme contribution à la décarbonisation © Franke, Haute école spécialisée bernoise


Du bois sur les autoroutes autrichiennes  

En Autriche aussi, les constructions d'infrastructures devraient à l'avenir se passer d'acier et de béton. L'ASFINAG, principal responsable des autoroutes et voies rapides d'Autriche, a reconnu les avantages du bois. L'entreprise dispose de ses propres arbres, le long des routes ou à proximité immédiate de celles-ci. Une partie des arbres est déjà transformée en biomasse, le bois utilisable doit à l'avenir faire l'objet d'une utilisation visible comme bois de construction. Dans le cadre d'un appel public, l'ASFINAG invite à soumettre des idées pour de nouvelles possibilités d'utilisation du bois dans le domaine des autoroutes et des routes nationales. Timbatec a présenté, en collaboration avec la Haute école spécialisée bernoise, les neuf mêmes solutions que celles présentées dans la stratégie de recherche mentionnée ci-dessus.

 
 
 

Suisse:

Bureau de Delémont 

Timbatec ingénieurs bois SA

Avenue de la Gare 49, 2800 Delémont  

Tel: +41 58 255 15 40  

delemont@timbatec.ch


Bureau de Berne 

Timbatec ingénieurs bois SA 

Falkenplatz 1, 3012 Berne 

Tel: +41 58 255 15 30

bern@timbatec.ch


Bureau de Thoune

Timbatec ingénieurs bois SA

Niesenstrasse 1, 3600 Thoune

Tel: +41 58 255 15 10

thun@timbatec.ch


Bureau de Zurich

Timbatec ingénieurs bois SA

Ausstellungsstrasse 36, 8005 Zurich

Tel: +41 58 255 15 20

zuerich@timbatec.ch



Autriche:

Bureau Vienne (A) 

Timbatec ingénieurs bois GmbH 

Im Werd 6/31a, 1020 Vienne
Tel: +43 720 2733 01

wien@timbatec.at


Impressum



Suivez-nous sur les médias sociaux :